Portrait et histoire d'Osho

Qui est Osho ?

Qui est Osho ?
100.0% - 1 vote(s)
>5.00 1

Guru indien atypique, Osho, de son vrai nom Rajneesh Chandra Mohan Jain, fut connu pour être un orateur hors pair, doté d’une finesse d’analyse et de perspicacité extraordinaires. Il est à l’origine de la méditation dynamique dans le monde entier et en occident en particulier ; il est également au cœur de plusieurs controverses. Presque 30 ans après sa disparition, ses enseignements continuent d’influencer ses adeptes. Mais qui est donc Osho, ce guru surnommé « Sex guru » qui collectionnait les Rolls Royce ? Découvrez son portrait dans la suite de cet article.

Naissance, famille et débuts d’Osho

Aîné d’une famille de onze enfants dans une famille jaïna, celui que s’appelait Rajneesh Chandra Mohan Jain, à l’état civil, a vu le jour en Inde, dans le District de Raisen le 11 décembre 1931 et l’a quitté le 19 janvier 1990, à Puna dans l’État de Maharashtra, à l’âge de 58 ans. On peut lire sur sa tombe l’épitaphe suivante :

« Jamais né, jamais mort, a simplement visité cette planète entre le 11 décembre 1931 et le 19 janvier 1990 ».

qui est Osho ?

Élevé par ses grands-parents qui lui permettaient de jouir d’une liberté absolue, Osho est caractérisé par son esprit rebelle, si bien qu’enfant, il refusait d’adhérer à des croyances et à des traditions préétablies, qu’il qualifiait plus tard de désuètes. Après avoir obtenu son diplôme en philosophie en 1953, au Dr. Hari Singh Gour University, il enseignait la philosophie. Ce qui l’amenait à découvrir la vérité par lui-même. Il remettait en question les croyances traditionnelles et osait défier publiquement les chefs religieux.

Ainsi, avant de choisir le nom d’Osho, Rajneesh Chandra Mohan Jain s’est d’abord présenté en tant que Acharya Rajneesh dans les années 1960, puis sous celui de Bhagwan Shree Rajneesh dans les années 1970 et 1980.

Le nom d’Osho, qui signifie « se dissoudre dans l’océan » avait été utilisé historiquement en Extrême-Orient pour signifier « Le Bienheureux, Celui sur lequel le Ciel déverse des fleurs ».

Gagnant déjà en notoriété, Osho, qui est à l’origine de la méditation dynamique, un concept basé sur plusieurs exercices (respiration, sessions cathartiques…) recevait de nombreux disciples occidentaux. Puis en 1981, il s’est rendu aux États-Unis pour y recevoir des soins pour finalement fonder un ashram, centre spirituel, dénommé « Rajneeshpuram » en Oregon.

Les missions d’Osho

Officiellement, l’enseignement d’Osho vise à promouvoir la célébration de la vie, plutôt qu’au renoncement au monde. Il souhaitait créer un homme nouveau qui serait une fusion de Zobra le Grec, symbole du bon vivant et de Bouddha, le sage.

Osho et spiritualité

L’enseignement d’Osho consiste à inviter ses adeptes à sortir de leur forteresse intellectuelle qu’est le mental, et d’être attentifs aux émotions, à s’enraciner dans le cœur. Il exhortait ses disciples à trouver un équilibre entre le monde intérieur et le monde extérieur.

Osho a mis au point la méditation dynamique, qui consiste en une pratique d’une heure, pendant laquelle les adeptes font des exercices successifs de respiration accélérée, des sessions cathartiques visant à libérer les émotions longtemps refoulées, des exercices de répétitions de mantra et de danse. Des pratiques qui auraient pour objectif de libérer les individus de tout ce qu’ils répriment intérieurement.

À ses débuts, lors de ses conférences publiques, Osho critiquait ouvertement les leaders religieux hindous et la morale de la société indienne. Et ses discours sur la sexualité ; entre autre sur le fait de considérer l’acte sexuel comme une expérience mystique, font rapidement de lui une figure radicale et polémique de la spiritualité indienne puis occidentale. D’ailleurs il fut l’objet d’une tentative d’assassinat en 1980 de la part d’un fondamentaliste hindou. Son arrivée aux États-Unis, en plein essor de la contre-culture contribue à sa notoriété.

D’ailleurs, Osho a mis au point d’innombrable méditations, adaptées au mode de vie occidentale, à ‘instar de sa célèbre « Mystic Rose » signifiant en français « Rose Mystique » : une méditation extrêmement puissante qui s’étend sur trois semaines et, selon ceux qui l’ont pratiquée, constitue une étape marquante de leur vie.

Osho est un auteur prolifique, avec plus de 600 ouvrages publiés et traduits dans plus de 30 langues, lui permettant de diffuser dans le monde entier ses enseignements. C’est ainsi que le mouvement « osho » continue de se propager dans le monde, même 30 ans après la disparition de son fondateur.

code promo voyance

Osho et les controverses

Les discours d’Osho sur la sexualité lui ont valu le surnom de « Sex guru » aux États-Unis, tandis que ses critiques ouvertes sur les traditions et les croyances ancestrales hindoues lui ont valu une tentative d’assassinat de la part d’un fondamentaliste hindou en 1980. Mais cela ne freine pas l’enthousiasme d’Osho qui est un provocateur-né.

Ainsi, sous prétexte de faire sortir ses interlocuteurs de leur réserve et de leur mode de vie conventionnel, Osho n’hésitait pas à utiliser des « gros-mots » interdits en publics : une attitude mal perçue dans l’Amérique des années 1980. De nos jours, Osho serait le roi du buzz, grâce à ses frasques.

Alors que la plupart des mouvements d’éveil spirituel prônent le vœu de pauvreté, Osho, le gourou Indien de l’Oregon, lui, vit dans l’opulence, dans un immense domaine de 26 000 ha, baptisé Rajneeshpuram, avec aéroport, avions, magasins, hôtel, immeubles, restaurants, une flotte d’autobus, un barrage, une exploitation agricole. À son apogée, l’ashram d’Osho comptait près de 2000 disciples, appelés les sannyasins, tous vêtus de tunique orange et portant des colliers en bois avec la photo du gourou.

ashram d'Osho

La secte d’Osho, fut également au cœur de nombreux scandales : infractions aux lois de l’immigration, fausses déclarations, tentatives de corruption des autorités etc. À cela s’ajoutent des accusations sur certains des membres de la communauté d’Osho qui auraient eu des relations sexuelles avec des enfants de 13 ans. Un des scandales qui a marqué le plus les esprits fut l’empoisonnement à la salmonelle des habitants de la ville de The Dalles, dans le but de faire élire des membres de la secte, afin de couvrir les méfaits de cette dernière. La réaction des autorités précipite le retour du gourou en Inde en 1985.

Selon Le monde (21-22 janvier 1990), la fortune d’Osho à sa mort avait été estimée à un milliard de dollars et une collection de Rolls Royce constituée de 91 véhicules, offerts par ses disciples fortunés.

Notez cet article
> Voyance en direct
https://blog.spiriteo.com/spiritualite/qui-est-osho/