qui sont les francs macons

Qui sont les Francs Maçons ?

Qui sont les Francs Maçons ?

La franc-maçonnerie, société secrète présente sur tous les continents, fascine et intrigue : elle reste pour beaucoup un véritable mystère. D’autant plus que ses membres, les Francs Maçons gardent secret leurs rites initiatiques. Pour les membres de cette confrérie, la franc-maçonnerie est une manière de se construire au sein d’une société.

Histoire et symboles de la franc-maçonnerie

Née en Écosse au 17ème siècle, la franc-maçonnerie est présente sur tous les continents. Après s’être répandue en Europe, elle s’est développée dans le reste du monde par le biais de la colonisation, notamment dans les pays colonisés par l’Europe : à savoir les colonies françaises et les pays de l’Empire britannique. Il s’agit d’une société qui s’entoure de beaucoup de secrets.

La franc-maçonnerie est née en Écosse, au sein d’une communauté de tailleurs de pierre, qui rassemble des hommes animés par le désir de bâtir ensemble et de faire des belles bâtisses. D’abord des cathédrales ou des palais. Ensuite des cathédrales de l’esprit, notamment au XVIIIème siècle, suite à l’émergence de la philosophie de lumière, lorsque la franc-maçonnerie passe de l’ordre du matériel à l’ordre du spéculatif, en rapport avec l’ésotérisme et le spirituel.

rituel franc maçon
Rituel de la Franc Maçonnerie au 19ème siècle – Wikipedia

Certaines sources stipulent qu’à l’origine, la communauté des tailleurs de pierre, fondée par William Schaw s’inspire des Chevaliers-Templiers. Rappelons que les Chevaliers-Templiers furent des moines-guerriers chrétiens, ayant fait le serment de protéger les pèlerins qui allaient en Terre Sainte.

Au XVIe siècle, William Schaw a développé un ensemble de règles régissant les membres assermentés d’une Loge. Il s’agit des statuts Schaw qui font partie des textes fondateurs de la franc-maçonnerie.

Les membres de la franc-maçonnerie passent sous silence leur appartenance à cette société secrète à cause des persécutions, de la part de l’Église catholique. Compte tenu de l’ignorance et des mythes qui entourent cette société, beaucoup de personnes ont été exclus de la société. Des signes de la main, connus d’eux seuls, leur permettent de se reconnaitre et indiquent leurs grades. Les Loges sont une confrérie secrète du savoir. Les Francs Maçons étaient des architectes et des élites intellectuels, admises dans la cour du roi, et par conséquent se trouvaient en haut de l’échelle sociale.

symbole franc maçon
Symboles de la Franc Maçonnerie

La franc-maçonnerie fascine à cause des secrets qui entourent ses rites initiatiques et aussi à cause des symboles. Or, les principaux symboles de la franc-maçonnerie, qui sont l’équerre, le compas et le delta lumineux, représentent les outils des tailleurs de pierre et des bâtisseurs qui étaient les premiers Francs Maçons. De même, au niveau de la tenue, le tablier qui remonte du temps des artisans est sensé les protéger des éclats de pierre ; le haut de forme symbolise la liberté ; les gants blancs représentent la pureté ses sentiments et des actions.

Les Francs Maçons en France

L’histoire de la franc-maçonnerie en France

rituel franc macon

Temple de la Grande Loge Nationale Française – Paris 17 – Wikimedia

La franc-maçonnerie, initialement apparue en Écosse, se développa en Grande Bretagne au XVII et XVIIIème siècle, puis vit le jour en France, sous l’influence des Stuart et leur entourage, qui ont émigré en France vers la fin du XVIIIème siècle. L’essor de la franc-maçonnerie est dû au concours des Francs Maçons anglais dans les années 1720.

La franc-maçonnerie de France fait partie d’un ensemble de phénomènes historiques et sociaux divers. Elle recrute ses membres par cooptation, c’est-à-dire, suite à une désignation permettant aux membres actuels de choisir leurs nouveaux compagnons. Pour devenir Franc Maçon, il fallait être parrainé. Ensuite les nouveaux membres doivent pratiquer des rites initiatiques qui font référence au secret maçonnique.

En 2014, les différentes Loges maçonniques comptaient environ 175 000 adhérents. Les obédiences françaises, qui regroupent des Loges maçonniques, ne se connaissent pas toutes entre elles, mais les membres se reconnaissent comme frères et sœurs.

Parmi les grandes obédiences figurent le Grand Orient de France qui compte les plus grands nombres de membres ; la Fédération française du « Droit humain » est la plus grande obédience mixte, avec 67% de membres féminins. Certaines obédiences sont exclusivement masculines alors que d’autres sont exclusivement féminines.

Alors que les Francs Maçons des États-Unis ont participé activement à l’indépendance t à la construction de leur pays, les Francs Maçons de France œuvrent essentiellement pour le développement de l’homme.

Comment devient-on Franc Macon en France ?

Avant de devenir Franc Maçon, l’aspirant, qui devait autrefois être parrainé, peut directement postuler via une inscription en ligne. Après quoi, le président de la Loge, appelé Vénérable dans le langage maçonnique, doit évaluer les motivations du candidat. Et si à la suite de ce premier échange, le candidat est bien motivé et prêt pour l’engagement maçonnique de la Loge à laquelle il souhaite faire partie et qu’il répond à ses attentes, alors le candidat peut passer au processus suivant, comportant trois autres nouvelles rencontres.

Ces rencontres préliminaires consistant en des entretiens approfondis se déroulent en présence des membres de la Loge. Chaque entretien peut durer des heures, à l’issue desquelles les membres peuvent mieux cerner la personnalité du candidat, donc connaître ses idées, ses aspirations et aussi savoir s’il est suffisamment prêt pour garder secrets l’initiation et les rituels maçonniques. En général, les trois Francs Maçons qui dirigent l’entretien font un compte rendu à la Loge. Si le candidat est toujours motivé, à l’issu des rencontres préliminaires, il franchira l’étape suivante appelée le « passage sous le bandeau ».

Le « passage sous le bandeau », à ne pas confondre avec les rites initiatiques, consiste dans la présentation solennelle du candidat à la Loge assemblée.

qui sont les francs maçons ?

Emblème franc maçon conçu en 2013 pour le centenaire de la Grande Loge Nationale Française – Wikimedia

Généralement, pour des raisons de discrétion et en application de la « méthode maçonnique », la rencontre qui se fait de manière particulière, nourrit les mythes entourant les rituels maçonniques. En effet, le candidat est introduit dans la loge les yeux bandés, et c’est avec les yeux bandés qu’il répondra aux nombreuses questions qu’on lui posera. C’est seulement à l’issue de cet ultime entretien que la Loge vote son admission.

L’admission au sein d’une Loge obéit à tout un rituel, sous la forme d’une « initiation », selon des usages multiséculaires. C’est au cours de cette cérémonie que l’on fait passer symboliquement le candidat des Ténèbres à la Lumière.

Les rituels des Francs Maçons

Pour les non initiés, les Francs Maçons fascinent à cause de leurs secrets qu’ils ne peuvent pas divulguer, dès leur initiation.

En effet, ce secret devient l’un des liens forts qui lient le nouveau Franc Maçon aux anciens membres de la Loge à laquelle il appartient et qui deviennent ses frères et sœurs.

Certaines Loges ne cherchent plus à se cacher et permettent à quelques reporters de filmer leurs rituels, mais on se doute bien que ce n’est pas une vraie cérémonie, car la véritable cérémonie restera secrète.

Après le rituel d’initiation, l’Apprenti doit garder secrets les différents rites, les poignées de main ainsi que les mots et phrases qui permettent aux membres de se reconnaître entre eux.

voyance travail
Notez cet article
> Voyance en direct
https://blog.spiriteo.com/spiritualite/qui-sont-les-francs-macons/