histoire de la numerologie

Histoire de la numérologie

Histoire de la numérologie
100.0% - 1 vote(s)
>5.00 1

Le concept de numérologie ne date pas d’hier. Certaines de ses premières traces sont apparues dans les anciennes civilisations. Les Grecs, les Hébreux, les Égyptiens, les Phéniciens, les Mayas, les Incas, les Chinois, les Japonais, ainsi que les premiers chrétiens ont tous utilisé des systèmes de nombres pour mieux se comprendre et comprendre l’univers. Cependant, les origines absolues de la numérologie sont un peu confuses.

Comme beaucoup de pseudosciences, la numérologie n’a pas nécessairement bénéficié d’une quelconque considération jusqu’à ce qu’elle soit portée à l’attention du public par une personnalité célèbre. Considéré comme le père de la numérologie, celui qui a su attirer l’attention du monde a donc été le philosophe et mathématicien grec Pythagore. Avant de remonter le temps et découvrir la vraie histoire de cette technique divinatoire, un petit rappel sur ce qu’est la numérologie s’impose.

historique de la numerologie

Qu’est-ce que la numérologie ?

Permettant de découvrir des significations secrètes d’événements et de prévoir l’avenir, la numérologie est une forme de divination ou de voyance. Elle peut souvent être combinée avec d’autres formes divinatoires telles que l’astrologie, la cartographie, la géomancie et l’interprétation des rêves. D’ailleurs, dans le Tarot, chaque carte est numérotée, et ces nombres ont des significations uniques.

Lorsque la numérologie est utilisée dans des formes divinatoires, la numérologie devient également magique. Cette magie, en tant que théorie, a des racines occidentales. Celles-ci sont attribuées à Pythagore qui a déclaré que le monde est construit sur la puissance des nombres. Autrement dit, si l’on effectue diverses opérations avec des nombres, ces opérations affectent également les choses liées à ces nombres.

La numérologie est généralement utilisée pour tenter de découvrir les significations cachées du monde. Certains y ont même recours pour deviner les numéros gagnants de la loterie et d’autres jeux. Cependant, nombreux sont ceux qui utilisent la numérologie de la même manière que l’astrologie, à savoir, pour se découvrir et prédire.

La numérologie à travers l’histoire et les civilisations

alphabet hebreu

alphabet Hébreu

Au début de l’histoire hébraïque, l’interprétation des nombres était considérée comme très importante. Les lettres de l’alphabet hébreu étaient basées sur des nombres, et cette relation était liée aux forces cosmiques. Au Moyen Âge, un mysticisme numérique s’est développé à partir des enseignements de la Merkabah, une secte du judaïsme. Au XIIIe siècle, les kabbalistes allemands ont développé la gematria, une interprétation numérique mystique des Écritures.

Tout au long de l’histoire ancienne des nombres, certaines caractéristiques et valeurs ont été attribuées aux nombres entiers. Un mécanisme qui permettait d’attribuer ces caractéristiques était la façon dont les Grecs anciens enregistraient les nombres sous forme de points ou de figures géométriques.

Les nombres impairs qui ne pouvaient pas être séparés étaient ainsi dits masculins. Ils possédaient les parties génératrices et représentaient l’affirmation, le pouvoir et la créativité. Quant aux nombres pairs, puisque ceux-ci pouvaient être séparés, ils possédaient donc des ouvertures. Ils étaient ainsi considérés comme féminins et représentaient l’intégralité, la stabilité ou la faiblesse.

La numérologie du point de vue des Grecs et des Hébreux

Les Grecs et les Hébreux considéraient que 10 était le nombre parfait. D’ailleurs, selon Pythagore, 10 comprend toutes les proportions arithmétiques et harmoniques. Pour lui il s’agit du nombre de la création. Les pythagoriciens croyaient que les corps célestes étaient divisés en 10 ordres. Selon la Kabbale, il y a dix émanations de nombres à partir de Rien. Ces émanations forment les 10 sephirot de l’arbre de vie contenant toute la connaissance et montre le chemin du retour vers Dieu.

La signification des nombres se retrouve donc également dans la religion. Le nombre 666 est associé à la bête tandis que 888 représente Jésus. Il y a aussi la Sainte Trinité ainsi qu’Hanoukka qui dure huit nuits.

Pythagore : le père de la numérologie

numerologie et pythagore

On doit la numérologie pythagoricienne à Pythagore qui a combiné les disciplines mathématiques des sciences arabes, druides, Phéniciennes, Égyptiennes et esséniennes. Ayant vécu au sixième siècle avant J.C, Pythagore a été salué en son temps comme un brillant philosophe et mathématicien. Bien que sa vie soit en grande partie entourée de mystère, sa fascination pour les nombres est bien connue. Cette passion l’a d’ailleurs conduit à voyager en Égypte pour étudier la numérologie chaldéenne pendant 22 ans.

Souvent appelé le père de la numérologie, Pythagore a fait savoir que les intervalles musicaux reconnus à son époque pouvaient être exprimés dans des rapports entre les nombres 1, 2, 3 et 4. Il a également montré que les nombres 1 à 4 étaient égaux à la somme de 10. Il a en outre démontré que le cycle des nombres, de 1 à 4, pouvait être recommencé lorsque l’on atteignait 10, car tous les nombres supérieurs à 9 peuvent être réduits d’un seul chiffre en additionnant les chiffres entre eux.

Sa plus grande découverte était le fait que l’univers entier pouvait être exprimé numériquement. Pythagore croyait alors que le monde était construit sur la puissance des nombres et que tout et n’importe quoi pouvait être traduit sous forme numérique, généralement en chiffres simples.

La vibration des nombres comme base du grand tout

La numérologie est donc devenue un système à la fois de divination et de magie, car les deux systèmes sont basés sur le concept plus large selon lequel l’univers entier est composé de modèles mathématiques. Toutes choses peuvent ainsi être exprimées en nombres qui correspondent à des vibrations universelles. Par conséquent, les noms, les mots, les dates et lieux de naissance, peuvent être réduites à des nombres afin de déterminer les personnalités, les destinées et les fortunes des individus.

Depuis lors, la numérologie pythagoricienne n’a cessé d’évoluer. Elle a constitué la base spirituelle de nombreuses sociétés secrètes, comme les Rosicruciens, les Francs-Maçons, les Anthroposophes et bien d’autres encore. Aujourd’hui, sa popularité ne cesse de croître. Des chroniques de numérologie paraissent désormais régulièrement dans les journaux et les magazines. Les numérologues sont consultés avec une régularité croissante. À mesure que le monde s’informatise et devient plus dépendant des systèmes numériques, la fascination pour cette ancienne science spirituelle ne fait que croître.

code promo voyance 10 min offertes

 

Notez cet article
> Voyance en direct
https://blog.spiriteo.com/voyance-et-divination/histoire-de-la-numerologie/